Archives par mot-clé : Philosophie

Historiettes et autres récits bibliques : Introduction à « Prophètes »

 

Herisson

 

Sur cette misérable Terre, il y a deux types de personnes. Il y a celles qui savent parler en société, pratiquent des activités sportives populaires, et ont une vie saine et intéressante. Et puis il y a les faibles, des introvertis peu sociables qui ont des loisirs marginaux et peu avouables, qui se droguent avec outrance par le biais de substances chimiques variées ou par des pratiques perverses comme le jeu vidéo ou la philosophie.

Les premiers n’ont pas besoin d’artifice ou de maquillage pour exprimer clairement le fond de leur pensée, une simple conversation avec leurs semblables leur permet d’établir une société agréable et sans duplicité. Les seconds en revanche, ne parviennent à présenter leurs idées et leurs opinions qu’à travers des moyens de communication compliqués et nébuleux, leur pensée reste le plus souvent floue et il devient vite chiant d’essayer de les comprendre. Ils ne sont pas fichus d’aligner une phrase simple pour exprimer leurs sentiments et passent la plupart de leur temps prostrés chez eux à inventer, créer ou pratiquer des choses inutiles et qui ne leur rapporte en général pas des masses de thune.

Malheureusement, je fais partie de la seconde catégorie de personnes, c’est pourquoi j’ai décidé de rester prostré chez moi à écrire quelques petites histoires sympatoches histoire de passer le temps et surtout de de démarrer un semblant d’expression publique.

Je suis donc parti sur un petit projet qui me tient à cœur et qui, je l’espère, en divertira quelques-uns. Ce projet prendra la forme de quelques courtes nouvelles, de dessins divers et variés, de bandes dessinées ou autre forme de média, et dont le propos et les personnages changeront souvent. Ces élucubrations fantaisistes n’ont pas de vocation particulière, à part peut-être amuser qui veut, voire inspirer d’autres projets. Je ne suis pas fermé à une quelconque participation et je serai ravi de partager ce genre de petit délire.

Le fil rouge de ce projet, pour l’instant, sera de relater les aventures rocambolesques et épicées de trois personnages hauts en couleur et complétement imaginaires, sortes de super-héros pour adolescents, que nous appellerons « Prophètes ».

Afin de commencer ce projet avec brio, je vais donc vous narrer dans le tout prochain article le prélude à cette (future) grande saga. Certains remarqueront mes inspirations directes au plus grand best-seller de tous les temps, c’est pour m’assurer du succès de la chose, vous comprenez… Allez, au boulot !

Au boulot

 

Avez vous déjà joué…

Aux Legos ?

Un petit intermède philosophique pour vous conter la profonde admiration que je voue aux légos, mais aussi pour vous faire part de mes observations sur le lien entre les légos et le sens de la vie…
En trois parties bien sûr, la première sur les légos, la deuxième sur le sens de la vie, et la troisième sur l’évident rapport entre les deux.
Et c’est partiiiiii !

Je suppose que vous avez tous déjà au moins entendu parler des Legos, sinon joué avec, n’est ce pas ? Parce que sinon sachez que vous avez sacrément loupé quelque chose !
Pour ceux qui viendraient d’une autre planète, voici en quoi ça consiste : à l’origine c’était juste des briques en plastiques de quelques centimètres de long, mais ils se sont vites diversifiés… De nos jours, non seulement les briques ne sont plus seulement des parallélépipèdes rectangles et ont alors pris toutes les formes et les couleurs inimaginables, mais en plus les créateurs ont eu le bon goût de prendre des thèmes et de faire des collections dessus (comme l’âge médiéval, l’exploration sous-marine ou les pirates…), ainsi que de reprendre des grands succès de la culture contemporaine (Star Wars bien sur, mais aussi Harry Potter, Indiana Jones…). Ce qui donnes des univers et des ambiances assez prenantes et agréables.
Ah oui, et j’avais oublié de préciser, c’est un jeu de construction. C’est à dire que toutes ces jolies briques multicolores et multiformes, et bien vous les assemblez soit en suivant un modèle fournit, soit comme bon vous semble, en laissant parler votre imagination ! (inutile de vous dire que c’est le plus passionnant à mes yeux) Et donc au final vous pouvez obtenir des assemblages assez détonants, jolis, élégants, voire carrément destructeurs… Et une fois que vous avez monté châteaux, bateaux, véhicules, vaisseaux spatiaux, il ne vous reste plus qu’à jouer avec ! (mais bon pour ça, je crains que ce soit un peu tard pour moi…sniff)
Important : Il faut aussi savoir que le fun est proportionnel au carré de l’exponentielle du nombre de briques disponibles ! (en bref, plus vous avez de légos, plus ça devient fun² 🙂

Bon, fini la rigolade, passons au Sens de la Vie.
Tout d’abord, qu’est ce que c’est ? Hum… Difficile à expliquer. Vous êtes vous jamais demandé ce que vous faites sur cette terre ? Pourquoi être né, à quoi sert votre vie, quelle est son but ? Si oui, c’est un bon début. Si non, ben faudrait ptet voir à s’y mettre, non ? :p
A partir de là, vous avez plusieurs choix : vous pouvez considérer que le Sens de la Vie, c’est Naissance -> Mort (avec quelques menues péripéties au milieu), ou bien que c’est simplement trouver un objectif, un quelque chose à accomplir durant votre existence qui la justifiera, qui vous donnera l’impression que vous n’avez pas vécu en vain, quelque chose dont vous pourrez être fiers, qui vous démarquera de l’amas agglutiné qui constitue l’ensemble des âmes errantes de cette terre. Ca c’est les solutions ‘faciles’. Il existerait bien une autre réponse, mais je ne sais pas si… est ce que c’est une bonne idée… Bon allez, vous avez gagné, je vous raconte : en fait, quitte à parler de Sens de la Vie, plutôt que de considérer chaque Etre Humain séparément, comme tout bon égoïste qu’il est, vous regardez l’ensemble de l’Humanité. Vous ne considérez pas le Sens de la Vie pour une vie (ou même pour toutes les vies), mais le Sens de la Vie Global, celui qui reflète et justifie l’humanité toute entière. Vous aurez ainsi le Sens de la Vie, le vrai, dans toute sa splendeur (et son insaisissabilité).

Mais alors, quel est-il, et quel est le lien avec les Légos me direz vous ?
Patience, j’y arrive. Comme on est pas des paydays, on va considérer le Sens de la Vie dans son ensemble. Alors il y a bien eu quelques fragiles tentatives dans ce sens (42 par exemple), mais ce n’est que du menu fretin : ce que je vous propose, c’est une réponse universelle et sans appel à cette question fondamentale conditionnant la vie de tout être humain qui se respecte ! A savoir, les Legos. Pourquoi ?
Eh bien parce que, considérez une caisse de légos : vous avez des pièces éparpillées partout, certaines emboitées, d’autres non… Passez la main dedans, et toutes se mélangeront, des liaisons se feront, d’autres se déferont. Lorsque vous jouez avec, vous assemblez les bonhommes comme bon vous semble, vous les désassemblez, les réassemblez… Il en va de même pour les autres pièces : que vous formiez des vaisseaux, des châteaux, des bateaux, la logique de l’ensemble reste la même…
Maintenant imaginez l’humanité dans son ensemble, non pas à l’instant t, mais dans le temps : les hommes se croisent, se lient et se délient… Ils construisent des choses, en détruisent d’autres… Ca grouille, ça vie, ça bouge, exactement comme lorsqu’on joue avec une caisse de légos. Donc, d’un point de vue extérieur, que vous preniez une humanité ou un amas de légos, vous avez sensiblement la même chose (alors certes il y a bien quelques nuances, j’entends déjà d’ici les ‘Oui mais les légos ils bougent pas tous seuls !’, mais bon, quand on y pense les humains non plus : vous vous êtes déjà demandés pourquoi d’un amas de cellules et de neurones sortait une pensée consciente ? Enfin ça c’est une autre histoire…).
Et donc, maintenant que l’analogie est faite, prenez une construction de légos, peu importe laquelle, et amenez la à hauteur d’yeux. Lâchez-la. Que se passe-t-il ? Après une chute plus ou moins longue suivant votre taille, l’assemblage s’éclate au sol et explose. Eh bien c’est exactement ce qui se passera avec l’humanité à terme, comme pour n’importe quelle caisse de légos : que vous preniez n’importe quelle construction, n’importe quelles pièces, n’importes quels légos, il finiront tous par exploser ou en poussière au final… Et ne vous y trompez pas, c’est bien là le Sens de la Vie : quoi que fasse l’Humanité, quoi que construise l’Homme, tout finira par disparaitre… Le Sens de la Vie est donc un Non Sens, une Absurdité, un Chaos !
Wouah, quel paradoxe, quelle pirouette, je sais pas vous mais j’en suis tout émoustillé 🙂

Et donc pour conclure ce brillant exposé : Jouez donc aux Légos tant qu’il en est encore temps !