Bonsoir à tous !
Après ces quelques vacances, voici venu le temps de reprendre cette planète en main…

Mais reprenons…
L’article inutile d’aujourd’hui portera… sur les dés !

Donc un dé, c’est un polyèdre (machin à plusieurs faces, généralement 6 -cube dans ce cas-) dont chaque face est repérée par des chiffres ou autres signes, et qu’on lance afin de générer le hasard. Et le type qui a inventé ça, il y a des milliers d’années de cela (oui parce que les soldats de l’antiquité jouaient aux dés, notamment leur solde) et ben c’était vraiment un génie. Parce que je sais pas vous, mais lancer un dé c’est quand même quelque chose de magique !

Je vous sens sceptiques, là…

Alors oui, c’est sur, lancer un dé comme ça, c’est pas très folichon. Enfin quand même : ça donne un résultat aléatoire (théoriquement) équiprobable entre 1 et 6, c’est simple, joli, pas encombrant, enfin que des bons côtés ! Je sais pas si vous vous rendez compte de ce qu’est l’aléatoire, le hasard, la pure chance… Mais je trouve que quand on s’y plonge, c’est quand même franchement vertigineux ! (mais bon après faut réfléchir, alors ce sera pas pour aujourd’hui…)

Mais admettons. Dans ce cas, lancez 2 dés pour voir. Déjà tout change ! Si on prend la somme des faces des dés, on obtient un résultat compris entre 2 et 12, avec un maximum de probabilités pour 7. Ou alors on peut prendre le meilleur des deux, ou bien tous ceux qui dépassent 4, ou que sais-je encore… Toujours est-il que ça laisse un champ de possibilités assez immense ! Et pourtant ce n’est qu’avec 2 dés à 6 faces (ou 2d6 dans certains jargons…), imaginez ce que ça donne lorsqu’on lance 3, 4, 6 voire 12 ou 21 dés ! La sensation qu’on éprouve en les tenant dans les doigts, le sentiment de toute puissance que l’on ressent en les secouant puis en les lâchant sur la table, avides du résultat…

L’attrait devient d’autant plus grand quand on sait qu’il n’existe pas que des dés à 6 faces, mais aussi des dés à 4, 8, 10, 12, 20 et 100 faces !

Effectivement après, lancer un ou plusieurs dés comme ça pour le plaisir ça rime pas vraiment à grand chose… En fait, outre l’attirance du hasard qui se cache derrière, je pense que ce qui rend un jet de dé si passionnant c’est le jeu qu’il y a derrière. Que ce soit un simple 421, une partie de Risk, une bataille rangée ou bien un Jeu de Rôle, le succès latent se cachant sous chaque lancer vaut son pesant de plaisir. La prise de risque, l’espoir, c’est ça qui remue les tripes !

Enfin bref, tout ça pour dire que les dés c’est cool !